Weekend à Yosemite

Pour ce weekend du 4 juillet, je vous emmène au Yosemite National Park en Californie.

Comme vous vous en doutez, j’y suis pas allée ces derniers temps et le territoire américain nous est encore interdit. On voulait y retourner mais du coup rien n’est planifié.

J’ai décidé d’écrire quand même ce post pour justement nous faire voyager un peu, et nous faire rêver, dream now – travel later (rêver maintenant – voyager plus tard) donc comme sur Instagram c’est un post “throwback“.

Pendant notre road trip en Californie, c’était LA destination qui nous faisait rêver et de partir découvrir cette Vallée était un peu notre rêve.

Tout d’abord pour ceux qui ne connaissent pas le parc, c’est l’un des plus beau parc des États-Unis (avec Yellowstone), il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984. Ce qui le caractérise se sont ses immenses falaises de granite, dont le célèbre Half Dome et bien sûr ses cascades!

La Vallée est immense, on y trouve des montagnes, des cascades, des lacs, des prairies et des séquoias géants (malheureusement l’accès était fermé lorsqu’on y est aller).

Pour y arriver, il y a une route (interminable mais déjà magnifique) qui prends environ 4h depuis San Francisco, on est passé par Modesto, Merced, Mariposa pour arriver par l’ouest. La dernière ville avant le parc s’appelle El Portal, c’est là que nous avons dormi dans un lodge au bord de la rivière Merced où il y avait pleins d’écureuils qui venaient manger jusque sur les terrasses.

Merced River

Pour accéder au parc (levez-vous tôt), il faut franchir la cabane de Ranger, payer l’entrée (sauf erreur USD 20.- par personne) et là on continue la route. C’est une route large et agréable, attention les gars on est aux States! D’ailleurs ce qui nous avait frappé c’est les parkings devant chaque chute d’eau ou chaque endroit touristique! Il y a une vue magnifique à regarder? Allez on y met un parking, des wc et une place de pic-nic! Lorsqu’on est sur la route, ça donne une bonne indication : Ah parking?! égale lieu superbe à aller voir!

Notre première rencontre au parc a été avec El Capitan, magnifique! D’ailleurs, on s’est arrêtés là pour pique-niquer. Au mois de juillet, il y faisait une chaleur incroyable, le thermomètre de la voiture indiquait 100 degrés Fahrenheit donc environ 40 degrés celsus et pas de vent.

El Capitan

Puis on arrive au Yosemite Village, et là c’est juste super joli ces gros chalets, même le supermarché est dans un chalet de rondins de bois. On y fait nos courses pour le souper, on oublie pas d’acheter quelques souvenirs et on se pose sur une table dehors, avec les écureuils, pour se rafraichir!

Depuis la place au fond du village, on aperçoit Yosemite fall. C’est une cascade en plusieurs étages, on peut facilement accéder à lower Yosemite fall, tout en bas, il y a une petite marche à faire, elle fait une boucle.

Yosemite Fall

On fait le tour du Village et on apprends que des tribus d’amérindiens ont vécus ici pendant environ 4000 ans avant que les pionniers ne débarquent, en 1833. Le premier hôtel est construit en 1850 et en 1890 la Vallée devient parc national… plus aucune trace d’amérindiens malheureusement.

Le 2e jour, on est passé par Tunnel view et on est allé voir Bridalveil fall, là on est tout de suite dans le bain, on y voit l’ensemble de la Vallée. Si on continue à monter, on arrive à Glacier Point.

Vue depuis Tunnel view

La fil indiquait des heures d’attente donc on a préféré repartir et faire une ballade au bord d’un lac pour marcher un peu, c’est vrai qu’on voulait profiter de la nature et pas passer nos journées en voiture donc on a pas tout vu mais on a pris le temps de visiter de beaux endroits.

L’après-midi, on est aller plus profond dans la vallée pour faire le Mirror Lake Trail (petite randonnée de 3 km, donc 6km aller-retour) sous la Half Dome. On s’est parqué au Visitor Center (étant donné qu’on y était pendant le weekend du 4 juillets tous les parking étaient complets, le parc était plein!) et on a pris le bus qui nous a laissé au départ d’un joli chemin dans la forêt – on a pas vu tout de suite que si on partait depuis l’autre côté une partie de la petite route était bétonnée! – mais vous pouvez voir ci-dessous le chemin était facile et accessible à tous.

Comme je disais ce weekend-là, on était pas seul!

C’est dommage d’y avoir passer que 2 jours, si on avait su on aurait passer moins de temps à Los Angeles et on serait rester encore un peu. Yosemite vaut le détour, c’est le moins qu’on puisse dire! Ça restera une étape super importante pour nous et une découverte magnifique!

Pour plus de détails et planifier votre séjour, je vous mets le lien sur le site: ici

Et je vous dis à la semaine prochaine!

Love it. Share it.

Une réponse sur “Weekend à Yosemite”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code