Don’t worry – eat happy 2

Juste avant de partir en vacances, je reviens vers vous pour faire le point avec un nouvel article Don’t worry – eat happy!

Il y a un peu plus de 2 mois j’ai dû revoir toute mon alimentation et supprimer: le gluten, tous les produits laitiers et le sucre. Je vous avais donné des exemples de repas pour les petits-déjeuners, les diners et/ou soupers et les snacks, ainsi que quelques indications sur des aliments ou des produits bien précis dans le post “Don’t worry – eat happy“.

Les deux derniers chapitres étaient consacrés à la détox du sucre et aux résultats après 10 jours. J’ai pensé intéressant de vous parler du “après 60 jours”!

Je suis super fière de dire que j’ai tenu le coup et que je n’ai toujours pas craqué!

Après les 10 premiers jours assez spectaculaires, mon corps s’est habitué au manque de sucre, maintenant je ne vois plus la différence entre avant et après, finalement je pense que le corps s’habitue.

Par contre maintenant que je mange sans sucre je n’ai plus cette baisse d’énergie et je ne ressens plus le besoin de manger absolument. Par exemple, j’ai plus le coup de barre de 11h, étant donné que je mange pas sucré le matin, j’ai pas le taux d’insuline qui redescend ou je tiens facilement tout l’après-midi sans manger, chose impensable avant!

Nutrition

Je me suis renseignée quoi et quand manger. Par exemple, le matin il est important de bien manger de bonnes portions, il faudrait manger env. 400 calories. A midi, il est préférable de manger des protéines et des légumes et pas trop de glucides car le corps a besoin de beaucoup d’énergie pour les digérer et du coup on est plus fatigué l’après-midi.

Avant le sport, préférez des fruits (ou des légumes mais plus compliqué à réaliser!!) car les noix, amandes etc.. demande de l’énergie pour la digestion et c’est toute l’énergie qui vous manquera pendant l’effort.

Par contre après le sport ou simplement pour le souper, il faudrait manger des glucides car le corps en a besoin pour récupérer et on dormirait mieux si le corps a tout ce qu’il lui faut pour la récupération (dans des quantités raisonnable, ex: pâtes = 80gr crues / environ 100gr cuites).

C’est super intéressant la nutrition car rien n’est exact, il faut tester et voir ce qui nous convient le mieux.

Anecdote

En me renseignant sur le sujet, j’ai appris des choses incroyables notamment pourquoi les asiatiques synthétisent mieux les protéines végétales que les européens, vous savez?

Comme moi vous pensiez que leur corps s’est habitué sur plusieurs générations?

Bin non, c’est leur mode de consommation qui aurait fait une sélection naturelle. On est tous pareils, il y a des gens qui synthétiseraient (assimileraient) les protéines végétales et d’autres non. Les asiatiques qui ne synthétisaient pas les protéines végétales auraient simplement disparus au fil des générations.

Pareil en Europe, nous sommes un peuple qui a toujours chassé et mangé de la viande car nous habitons une terre qui ne produit rien en hiver, donc les personnes qui ne pouvaient pas assimiler les protéines animales, par la sélection naturelle, auraient disparus.

Par exemple, prenons les personnes céliaques (intolérante au gluten) au XVII siècle, elles mouraient jeunes et donc ne se reproduisaient pas, ce qui fait que nous descendons que des gens qui supportaient le gluten, et donc nous le supportons aussi (je vous la fait courte mais en gros ce serait ça)!

Çà veut pas dire qu’il faut absolument manger de la viande attention, j’ai moi-même drastiquement réduit ma consommation et je suis convaincue qu’il faut trouver d’autres solutions pour manger des protéines plutôt que cautionner l’élevage intensif, sans compter que notre planète ne peut pas continuer dans cette direction.

Impact physique

Je vous disais qu’après 10 jours, j’avais perdu 1.5kg, après 60 jours j’ai perdu 4.2kg sans changer les quantités de mes repas et je ne regarde pas ce que je mange, au contraire je mange très (trop?) souvent des frites ou des chips!!

Recettes

Concernant les repas, je me tiens à peu près aux mêmes recettes que je vous ai présentées dans mon premier post, malheureusement par manque de temps je n’ai pas fais beaucoup de recherche ces dernières semaines.

Je peux quand même vous proposer ça:

Chocolat 100% cacao, acheté chez Migros
Chocolat Villars, Noir noisettes sans sucre ajouté et sucré à la stevia
Mix de pancakes ou crêpes que j’ai acheté chez Amavita, pharmacie spécialisée à la place de la Palud à Lausanne
Et pour l’apéritif il reste ça!

Et vous dire d’essayer ça:

Je vous partage le lien du Granola sans gluten , que Magali a laissé en commentaire du post précédent et la recette des Rillettes végétales , de Nataliya.

Bon c’est à mon tour de partir en vacances, enfin partir on se comprends… Je vous ferai des coucous sur Instagram non pas depuis la Californie mais depuis nos belles montagnes.

A bientôt, xx

Don’t worry – eat happy!

(Ne t’inquiète pas – manges heureux!)

La vie sans gluten, sans produit laitier et sans sucre…

J’en parlais sur mon compte Instagram, depuis 3 semaines, j’ai dû revoir mon alimentation suite à un problème de santé. J’ai dû arrêter le gluten, tous les produits laitiers et le sucre! ..oui le sucre!!

Et je peux vous dire, que du sucre, il y en a partout. Ça m’a fait prendre conscience que je faisais partie des personnes qui mangent énormément de sucre caché. Mais ne vous méprenez pas tout le monde mange des sucres cachés, voilà des exemples dont on ne se douterait même pas: chips, viande en tranches emballées comme le jambon, poitrine de dinde etc.., yogourt laitier et végétal, certains bouillons de légumes, etc..

Mais il y a aussi les bons sucres: fruits, fruits à coque: noix et amandes, miel, pois chiche, avocat, etc..

Il se trouve qu’arrêter tout le sucre est une mission presque impossible donc je me suis basée sur des aliments qui comprennent moins d’1 gr de sucre pour 100 gr, là il faut se renseigner dans les valeurs nutritionnelles la ligne “dont sucre” et non “glucide”, c’est effectivement le sucre que contient l’aliment. Dans cette catégorie de produits, on a déjà pas mal de choix.

Pour les produits sans gluten, on en trouve pas mal dans les surfaces commerciales mais voici quelques exemples d’aliments naturellement sans gluten: tous les légumes, viandes, légumineuses: quinoa – lentilles – pois chiches, patates et patates douces, maïs, millet, polenta, riz, amandes et noix, lait d’amande – de riz et de soja, champignons, etc.. non-préparé.

Et en ce qui concerne “sans aucun produit laitier“, bah… aucun produit laitier! même pas lait de brebis ou fromage de chèvre.

Je vous ai préparé une liste d’aliments sans gluten, sans produits laitiers et sans sucre, répartit par menu. Car ça m’a vraiment manqué il y a 3 semaines lorsque j’ai dû revoir toute mon alimentation sans vraiment avoir d’indication. J’ai appelé mon médecin et j’ai fait des recherches et taaadaaaa voilà!:

Exemples de repas

Petit-déjeuner

  • pudding de chia au lait végétal : lait d’amande, de riz ou de soja (attention le lait de soja est un perturbateur endocrinien en grande quantité)
  • Millet ou quinoa soufflé dans du lait végétal avec des fruits (fraises, myrtilles ou framboises)
  • toast sans gluten à l’avocat
  • toast sans gluten aux œufs (un peu de beurre végétal et des œufs brouillés par dessus)
  • toast sans gluten avec du beurre végétal
  • Fruits: fraises, framboises, pastèque, pamplemousse, rhubarbe, cerises, myrtilles et le citron (qui a un indice glycémique de 20, c’est le plus faible des fruits, alors que la pomme et la poire, elles montent jusqu’à 38!)

Diner ou souper

  • viande rouge (mais pas trop car la viande rouge est naturellement sucré même que c’est des bons sucres, il faut faire attention)
  • œufs
  • poulet (les escalopes de poulets sont sens sucre mais dès que le produit est travaillé : tranche de poulet en barquette, il y a du sucre ajouté pour la conservation)
  • toutes les légumineuses: quinoa, lentilles, pois-chiche, etc..
  • pomme-de-terre et patate douce (la patate douce a un indice glycémique plus bas que la pomme-de-terre (110 pour la p-d-t et 70 pour la patate douce)
  • polenta
  • champignon
  • poisson
  • tous les légumes!

Snack

  • pop-corn (hé oui j’ai trouvé à la Coop des pop-corn bio sans sucre et sans beurre)
  • œufs durs
  • toasts sans gluten avec bruschetta
  • toasts au parfait
  • yogourt au lait de coco nature et sans sucre (de la marque Andros)
  • chocolat 100% de cacao (à laisser fondre sur la langue – oui si on le croque ça n’a aucun goût!)

Je dois dire qu’au premier abord, ça m’a fait peur et les premiers jours j’ai pas beaucoup manger. Mais en cherchant bien, je suis arrivée à préparer des menus assez variés. Par contre, ah oui il faut cuisiner! Je fais que ça depuis 3 semaines, car je prends avec moi tout ce que je mange dans la journée.

Comme à chaque fois que je suis obligée de faire quelque chose que je n’aime pas: je m’équipe et me facilite la tâche au maximum! J’ai acheté un “tupperware” en verre pour mes repas et un thermos pour mon café au lait d’amande du matin ainsi que des miniatures de sel et de condiments pour le voyage. Je cuisine à l’avance, je prépare un plat de quinoa que je pourrai ajouter à une protéine ou pour en faire une base pour des salades, pareil avec les lentilles.

La désintox du sucre

C’est assez impressionnant de constater les réactions du corps face au manque de sucre! On est pas en train de trembler et vouloir absolument un carré de chocolat, mais j’ai eu des maux de tête et des vertiges et j’ai été déprimée, ce sont clairement des symptômes de manque!

Dès le 1er jour, je me suis sentie sans force, fatiguée et abattue et ça a duré ainsi pendant 10 jours, je me suis sentie fatiguée, vidée de toute énergie et j’ai eu de la peine à me concentrer, j’ai eu 2 jours avec de forts maux de tête et des vertiges le soir. Je sais pas si c’était le sucre, le régime ou le fait d’être malade au final mais je me suis sentie déprimée une journée entière.

Après 10 jours…

Puis du jour au lendemain, pendant la journée j’ai constaté que j’avais de l’énergie et que j’étais de bonne humeur!

Je ne peux pas encore parler de tous ces effets car cela fait pas si longtemps maintenant mais je remarque que déjà je suis de meilleure humeur, j’ai plus d’énergie qu’avant le traitement, bon en même temps c’est vrai je suis moins malade qu’au début.. mais je suis toujours sous antibiotique (1 mois en tout) et ça fatigue beaucoup. Malgré cela, j’arrive mieux à me concentrer au travail. Je vous expliquerais dans quelques semaines les effets sur le long terme, car je vais suivre ce “régime” jusqu’à mi-septembre.

Au niveau du poids, j’ai pas vraiment perdu: 1.5 kilos mais j’ai surtout “dégonflé” je le remarque dans mes pantalons et même les pulls: poitrine et bras. Par contre, j’ai les traits du visage tirés.

Je continue les recherches et espère vous donner encore plus d’exemple de repas ou de snack afin de varier au maximum!

Recettes et idées

Et pour les grillades, rien de plus simple:

Pendant la journée, pour changer un peu de l’eau, j’ai ressorti mes recettes de Detox water, dont j’ai consacré un post entier l’été dernier, vous les trouverez ici

Allez les amis, belle journée et je vous dis à la prochaine 🙂

Healthy snack

Aujourd’hui, quelques idées de collations healthy (traduction: saine ou bonne pour la santé) pour la pause du matin ou celle de l’après-midi et facile à emporter dans une pochette snack ou une boîte.

Comme vous le savez déjà, j’adore le peanut butter (beurre de cacahuète) donc la collation que je prends régulièrement c’est des toasts au beurre de peanut! Pour aller travailler, je le fais en “sandwich” mais si j’en mange à la maison c’est avec des rondelles de bananes et pourquoi pas des noisettes moulues (comme sur la photo) et si vraiment du miel!

On peut également mettre du beurre de cacahuète sur des quartiers de pommes ou des rondelles de pommes. Le beurre de cacahuètes peut être remplacé par du beurre d’amandes (purée d’amande Karma de la Coop). C’est très bon également!!

Ou si on reste dans les toasts: le fameux toast à l’avocat, juste un avocat écrasé sur un toast (personnellement, je le prépare comme un guacamole).

C’est également simple d’emporter des amandes, avec des myrtilles c’est LE goûter idéal. Pour le matin où j’ai généralement plus faim, je mets le tout dans un yogourt grec ou Skyr ou Fage (qui contient une grande quantité de protéines) le truc c’est de manger des protéines, ça vous tient jusqu’à midi!

Le matin, j’emporte aussi parfois une pomme coupée en quartier avec des carrés de gruyère et des noix, ça passe bien avec un café;)

Je vais vous étonner mais le pop-corn constitue aussi un snack healthy (attention toutefois à ne pas y mettre trop de sel/sucre).

Si vous avez un micro-ondes au travail, vous pouvez faire un porridge. Vous chauffez du lait dans une tasse et vous laissez gonfler 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine, pour donner plus de goût, je vous conseille d’y écraser une banane ou de couper des rondelles quand vous insérez directement dans la tasse! Top!

Le snack des sportifs: 1 banane coupée en rondelles avec 2-3 dattes (pour une bonne source de glucide / énergie) et des cacahuètes (riches en protéine), pour être au top pour la séance de sport en fin de journée!

Et on n’oublie pas de beaucoup boire, le snack ou la pause-café s’accompagne toujours d’un grand verre d’eau!

Choco ball vegan

Avant de se lancer, la semaine prochaine, dans une chasse aux cadeaux, je vous propose un petit peu de douceur… oui parce qu’on va pas manger beaucoup ces prochaines semaines, hein!!

J’essaie de plus en plus de manger végétarien voir vegan, donc après les brownies au choco vegan, je vous propose les boules au choco vegan.

Il vous faut:

  • 125 ml de lait de coco
  • 1 CS de sucre
  • 200 gr de chocolat noir (j’ai découvert la marque vegan suisse Schönenberger)
  • 80 gr de chocolat au lait
  • de la noix de coco râpée

Comment faire:

Verser le lait de coco dans une casserole et le chauffer à feux doux, puis ajouter le sucre et une fois fondu ajouter le chocolat noir et au lait que vous aurez préalablement couper en petits morceaux. Laisser fondre le tout.

Une fois le mélange homogène, versez-le dans un récipient et placez-le au frigo pendant 4 heures.

Le mélange formera une pâte épaisse et avec une cuillère à café prenez-en de quoi former une boule (la grosseur que vous voulez) et roulez-la dans la noix de coco râpée.

A servir directement!

Le mélange se garde 2-3 jours au frigo, comme ça hop dès que vous avez une petite envie! 😉

Breakfast – Tresse au beurre

Pour ce 1er weekend de novembre, qui pour certains rime avec “long weekend” ou même “vacances”, je vous propose de préparer une tresse au beurre pour le petit-déjeuner!

C’est plutôt 2 recettes que je vous donne car après quelques jours, vous pourrez transformer votre tresse en pain perdu!

Merci à ma maman qui m’a transmise sa recette! Il faut dire que ma maman est connue – ou plutôt reconnue- pour ses tresses, c’est LA cheffe de la Tresse!

Il vous faut:

  • 500 gr de farine
  • 2 cc de sel
  • 90 gr de beurre
  • 3 dl de lait entier + un petit peu
  • 1 œuf
  • 1/2 cube de levure
  • 1/2 sachet de sucre
  • Faites fondre le beurre
  • Délayez la levure dans le lait et le beurre fondu avec 1/2 sachet de sucre (attention que le mélange ait refroidi sinon la pâte ne lèvera pas)
  • Mélangez la farine et le sel dans un grand bol (celui du robot-ménager)
  • Versez le mélange lait-beurre-sucre et levure gentiment dans la farine dans le bol pendant que le tout se mélanger lentement
  • Une fois la pâte mélangée jusqu’à ce qu’elle ne colle plus -> Pétrir la boule de pâte sur de la farine et former une boule
  • Laissez reposer la boule dans un grand bol recouvert d’un linge humide, pendant 1h
  • Puis former 2 boules et la tresser
  • Placez votre tresse sur une plaque recouverte de papier sulfurisé
  • Recouvrir du même linge humide pendant 20 minutes.
  • Pendant ce temps-là , préparez votre mélanger 1 jaune d’œuf et un peu de lait
  • Badigeonnez la tresse
  • Placez-là au milieu du four pendant 30 minutes

Après quelques jours, votre tresse ne sera plus très fraîche et se sera le moment de tester la seconde recette de Pain perdu.

Là il vous faut:

  • 3 œufs
  • 2.5 dl de lait
  • 75 gr de sucre de canne
  • un peu de beurre (pour graisser la poêle)
  • 4 tranches de tresse
  • Mélangez les œufs, le sucre et le lait
  • Trempez les tranches de pain dans le mélange
  • Faites les dorer à la poêle (préalablement beurrée)

A manger encore chaud! Moi j’adore la manger avec du miel mais c’est bon aussi avec du sirop d’érable.

Bon appétit et bon dimanche à tous! 🙂

La patate douce – la star de cet automne

Avec recettes en bas de l’article

La patate douce est la star de cet automne, elle est sur toutes les couvertures de nos magazines Healthy et au coeur de toutes nos conversations bio.

Avec sa jolie peau dorée et sa belle robe rose, elle déambule sur tous les étalages de nos marchés, nous promettant des protéines naturelles, des vitamines, de nouvelles saveurs et une ligne parfaite!

En effet, ce tubercule à chair orangée est très riche en bêta-carotène qui protège les cellules et renforce nos défenses immunitaires. Intéressant pour les diabétiques et celles et ceux qui surveillent leur ligne: son indice glycémique est plus faible que celui de la pomme de terre (70 pour la patate douce et 111 pour les pdt), il fait donc monter le taux de sucre sanguin plus lentement.

De plus, elle est très riche en vitamine A, B6, B9, C et E ainsi qu’en oligoéléments et en minéraux et même en protéine, appréciée particulièrement par les végétariens. Son goût sucré vient de sa teneur élevée en amidon.

On en parle maintenant mais elle était déjà cultivée avant 1492 en Amérique lors de l’arrivée des colons. C’est un super aliment remit au goût du jour.

Pour commander vos patates douces, je vous recommande l’association La ferme qui roule à Curtilles:

www.lafermequiroule.ch

où on y retrouve mon amie Nataliya qui récolte aussi de la spiruline (cf. ici), son association propose également des paniers de légumes, des œufs et du miel si vous habitez dans la région!

Au mois de mai, 2000 plants ont été plantés à la main sur une parcelle préparée et mise à disposition par l’agriculteur, avec la condition de n’utiliser aucun traitement phytosanitaire. Durant l’été, plusieurs interventions mécaniques ou manuelles ont été réalisées pour désherber la parcelle et assurer la bonne croissance des patates. Et en octobre, une belle récolte a été réalisée, toujours à la main, en prenant soin de ce légume sensible.

Je vous propose quelques recettes pour la goûter sous son meilleur jour!

Tout d’abord, ce n’est qu’environ 2 semaines après sa récolte qu’elle est la plus saine et la plus savoureuse! Vous pouvez la cuire au four avec sa peau, de cette manière la plupart des nutriments sont conservés. Elle ne se garde pas indéfiniment, il faut la conserver au frais et éviter de la placer les unes sur les autres, petite astuce: vous pouvez placer une pomme tout près, ça évitera de la faire germer, grâce au gaz éthylène que dégage la pomme!

Patate douce farcie à la feta et au brocoli

  • 1 grosse patate douce
  • 1/2 brocoli
  • 1/4 gousse d’ail
  • 30 gr de feta
  • 1/2 CS de crème
  1. Piquez la patate douce sur toute sa surface et faites-la cuire au four à 180°C pendant 50 minutes (ou plus, il faut la piquer avec un couteau pointu -> si la lame s’enfonce bien c’est qu’elle est cuite)
  2. Faites cuire le brocoli
  3. Une fois la patate cuite, coupez-la en 2 et vider la chair (attention à ne pas abimer la peau qui est très fine)
  4. Avec la chair, faites une purée et ajouter l’ail et la crème
  5. Placez la purée dans les patates et émiettez la feta par-dessus, placez-y les bouquets de brocoli

Frites à la patate douce

  1. Coupez les patates sans les éplucher, placez-les dans un saladier avec un peu d’huile
  2. Ajoutez des épices ou des herbes tel que du romarin
  3. Faites-les cuire au four à 180°C-200°C, approximativement 20 à 30 minutes (en fonction de la taille des frites)
  4. Salez à la sortie du four

Petite astuce “apéro” : vous pouvez les enrouler de lard grillé et dégustez encore chaud!

Sauce à salade

  • 150 gr de patate
  • 3 CS de vinaigre balsamique blanc
  • 4 CS d’huile de colza
  • 4 CS d’eau ou de jus d’orange
  • 1/2 cc de sel et un peu de poivre
  1. Faites cuire la patate au four à 220°C avec la pelure pendant env. 20 minutes
  2. Une fois froide, pelez la patate
  3. Mixez le tout

Elle se conserve au réfrigérateur env. 1 semaine!

Et la dernière, Brownies vegan et sans gluten à la patate douce:

  • 250 gr de patate rôtie (prévoyez env. 500 gr crue)
  • 180 gr de chocolat noir – 75% au minimum
  • 70 g d’huile de coco
  • 1 cc d’extrait de vanille
  • 40 gr de sucre de coco
  • 2 cc de sirop d’agave
  • 100 gr de farine de riz (sans gluten) ou d’épeautre ou autre farine de votre choix
  • 30 gr de noisettes moulues
  • 1 bonne pincée de sel
  1. Épluchez et coupez en tranches les patates, badigeonnez-les avec un peu d’huile de coco (que vous aurez fait fondre au bain-marie) et enfournez-les à 200°C pendant env. 30 minutes
  2. Baisser le four à 180°C
  3. Faites fondre le chocolat, le sucre et l’huile de coco au bain-marie
  4. Pendant ce temps écraser la patate avec une fourchette afin d’obtenir une purée
  5. Quand le mélange au chocolat est fondu, versez-le dans un saladier avec la purée de patate et le reste des ingrédients. Battez le tout jusqu’à obtenir une pâte homogène, crémeuse et un peu collante
  6. Versez cette pâte dans un moule plat et enfournez pour env. 20-25 minutes
  7. Sortez les brownies du four et laissez-les reposer 15-20 minutes
  8. Dégustez tiède ou petite astuce: laissez-les au frigo et réchauffez-les juste avant de les manger 😉

” Bon appétit!

Pasta della Nonna

Merci à Manuelle pour sa recette de sauce tomate à l’italienne!

Les photos de nourriture… toujours la galaire, je vous assure qu’en vrai elles sont appétissantes!!
  • 6 tomates fraîches du jardin
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 cc de bouillon en poudre
  • 3 feuilles de basilic
  • 90 gr de lardons (sans pour la recette végétarienne)
  • 120 gr de fusilli au blé complet

Commencer par peler les tomates puis faites-les cuire dans une casserole avec 2 cs d’huile d’olive, ajouter 1 cc de bouillon en poudre et 3 feuilles de basilic – feu doux 5/9 et remuez régulièrement (ne pas couvrir).

Pendant ce temps-là, faites grillez les lardons ( je préfère à feu doux pour qu’ils gardent leur goût) – bien sûr pour les végétariens vous pouvez ajouter du parmesan.

Mettez cuire les pâtes.

Une fois que la sauce n’a plus de morceaux et qu’elle n’est plus trop liquide, servez-la sur les pâtes et ajouter les lardons.

Voilà c’est prêt! Buon appetito!

Paillettes de spiruline!

Comment fait-on la spiruline?

The gos est allé à la rencontre de Nataliya qui est une faiseuse de paillettes de spiruline! Avec son mari Arno, ils récoltent la spiruline dans leurs bassins à Payerne, sous l’appellation: MaSpiruline (www.maspiruline.ch).

Les bassins où pousse la spiruline

La spiruline est décrite comme une algue à tort, puisqu’il s’agit de cyanobactéries, qui se développent dans l’eau, puis elle est récoltée, pressée et séchée.

Elle se cultive sous certaines conditions bien précises: l’eau doit avoir un pH entre 9.5 et 10.5, une température idéale de 37 degrés (comme nous) et elle a besoin de phosphore, de souffre et de potassium pour se développer ainsi que d’oligo-éléments.

Elle se nourrit principalement d’azote et de gaz carbonique. Bien sûr, on peut lui ajouter d’autres éléments pour l’enrichir, en fer par exemple. Nataliya a une approche plus artisanale et plus responsable de son exploitation et elle laisse la plante se développer de façon tout à fait naturelle, dans le respect du “vivant”.

C’est pourquoi, MaSpiruline a décidé de récolter qu’en été, grâce à de la chaleur et de la lumière naturelles, sans utiliser de lampes artificielles ni de chauffage. C’est un état d’esprit, une façon de travailler en accord avec la nature en respectant son cycle naturel.

Elle m’a expliqué que le matin lorsqu’elle entre dans la serre, elle sent bien l’air chargée en oxygène, car la spiruline consomme le gaz carbonique dans l’air et libère de l’oxygène.

La spiruline se développe dans les bassins, elle est récoltée environ tous les 3-4 jours, elle arrive dans la récolteuse, qui la filtre, on peut voir ci-dessous cette pâte obtenue après le filtrage, ensuite elle est mise sous presse. C’est qu’après cette étape qu’on peut la déguster “fraiche” sous une forme de pâte. A ce stade, elle n’a pas de goût particulier. Ici, nous l’avons dégustée avec une rondelle de concombre -on peut également tartiner une tranche de pain, avec un peu de sel- agréable en apéritif!

Ensuite la pâte de spiruline est transformée en “spaghettis” qui sont séchés à env. 40 degrés -attention en dessus de 42 degrés, la plante meurt et perd une grande partie de ses propriétés- puis de ces spaghettis, Nataliya -avec sa baguette magique- en fait des paillettes! De la spiruline en paillettes! 😉

Pour être sûre de la qualité du produit final, chaque lot est analysé avant sa commercialisation par un laboratoire agréé pour la bactériologie, vous trouverez ci-dessous l’analyse bactériologique du pot de spiruline:

Fait intéressant, sur la photo, vous pouvez observer 2 “types” de spiruline, l’une très spiralée et l’autre beaucoup moins, la première s’appelle “Lonar” et la seconde “Parakas“, il s’agit de la même espèce mais de 2 souches différentes!

Particule spiralée “Lonar” et la seconde “Parakas”

Pourquoi dit-on qu’elle est un super-aliment? Riche en protéines, la spiruline contient les principaux acides-aminés, une grande quantité d’antioxydants, de vitamines, d’oligo-éléments (zinc et magnésium) et elle a une forte teneur en fer sous une forme facilement assimilable par notre organisme. Oui je vous le dis: “un super-aliment”!!

Donc, ça sert à quoi?

  • combattre l’anémie
  • stimuler et renforcer le système immunitaire
  • réduire la fatigue
  • favoriser la récupération (pour les plus sportifs d’entre nous!)

Elle contient naturellement de la caroténoïdes (provitamine A) qui représente 20 à 25x plus de bêta-carotène que la carotte! Ce qui prépare votre peau au soleil et évite les coups de soleil, de façon naturelle!

Dégustation de spiruline fraiche

Et c’est bon pour la planète, car pour 1 kg de protéine, la spiruline a besoin de 30x moins de surface de culture que le soja, 40x moins que le maïs et 300x moins que la viande de bœuf. Elle consomme beaucoup moins d’eau douce que tout autre aliment, 3x moins que pour le soja, 6x moins que pour le maïs et 50x moins que pour la viande de bœuf.

Il est recommandé d’en manger 1 cuillère à café par jour (environ 3-5 grammes). Pour comparaison, 15 gr de spiruline représente 1/4 à 1/3 des besoins quotidiens en protéine d’une personne pesant 60 kg. Personnellement, j’en saupoudre 1 cc sur mon assiette de flocons d’avoine ou sur mon toast à l’avocat, le matin.

Plusieurs études ont été réalisées afin de venir au secours d’enfants souffrant de malnutrition dans plusieurs pays d’Afrique centrale et en Inde, on a à chaque fois pu vérifier les bienfaits de la spiruline, non seulement sur leurs poids mais également par rapport à leurs performances intellectuelles! Si elle est importante dans notre alimentation, elle est indispensable dans certaines régions de la planète et il apparaît aujourd’hui que la spiruline présente plus que jamais un excellent potentiel dans la lutte contre la malnutrition chronique et pour le développement. In spiruline we trust!

Vous pouvez vous aussi renforcer votre système immunitaire avant l’hiver et lutter contre la fatigue automnale qui s’annonce, en commandant votre pot de spiruline à Nataliya et Arno:

www.maspiruline.ch

Merci à Nataliya de nous avoir reçu et d’avoir pris le temps de nous faire connaître son activité! Nous lui souhaitons bonne chance pour la suite de son aventure et pour ces beaux projets! 🙂

Source: “Bilan et Perspectives” de la Fondation Antenna, 2011, Genève

Rosé all day!

Pour accompagner votre bon bouquin (voir post ici) et liquider votre stock de rosé, voici 3 recettes de cocktail!! Il fait beau, il fait chaud et les longues soirées d’été sont propice à la détente..

Punch rosé lime et framboises

Portions: 6 à 8 / préparation: 10 minutes / réfrigération: 3 heures

2 limes / 1/4 de tasse de sucre / 1 bouteille de vin rosé / 125 ml de rhum blanc / 2 tasses de framboises / 1 bouteille d’eau gazeuse au citron

Dans un pichet, versez le sucre, le rosé et le rhum, remuer jusqu’à ce que le sucre soit dissout, ajouter les framboises et la lime coupée en tranches et laissez au frigo pendant 3-4 heures. Ajouter l’eau gazeuse et les glaçons au moment de servir! Santé!

Rosé Spritzer

Le plus simple à réaliser: verser du rosé dans un verre rempli de glaçons puis ajouter de l’eau gazeuse et quelques gouttes (selon les goûts) de sirop de grenadine! Et c’est prêt!

Rhum rosé (oui en effet c’est plus du rhum que du rosé! ;))

Verser 7,5 dl de jus d’ananas et 5 cl de rhum blanc (Clément, Trois Rivières ou Saint James – un post sur la Martinique suivra en novembre!), compléter avec du jus de canneberge et mélanger doucement. Ajouter des glaçons et pour la déco vous pouvez mettre quelques framboises et une rondelle de lime!

Une dernière pour la route: Fooby nous propose aussi cette Sangria au vin rosé et aux cerises!

Installez-vous confortablement sur votre balcon ou votre terrasse et profitez des belles soirées du mois d’août!

Detox Water

On attribue beaucoup de qualité à la detox water: élimination des toxines, digestion facilitée, amélioration du système immunitaire et même plus d’énergie!

La tester c’est l’adopter! Vous verrez que votre pauvre bouteille d’eau vous paraîtra bien fade après avoir goûté à la detox water, sans compter son petit côté coloré qui ajoute de la gaieté sur votre bureau!

L’eau détox se prépare la veille, vous la laisser reposer au frigo toute la nuit et hop vous la glisser dans votre sac pour partir travailler.

Voici quelques recettes, mais c’est pareil que pour les bols de céréales de l’article précédent, chacun ses goûts alors laisser votre imagination prendre le dessus et partagez vos recettes …et votre detox water avec vos collègues!

Pastèque, myrtilles & basilic

  • 1/4 pastèque, couper en petits dés
  • 200 gr de myrtilles -vous pouvez les couper en deux pour profiter du jus-
  • 1 citron vert, pressé
  • 4 feuilles de basilic -je coupe les feuilles mais vous pouvez les laisser entières-
  • 1 l d’eau

Framboises & menthe

  • 200 gr de framboises, entières
  • 1 citrons verts, pressé
  • 10-12 feuilles de menthe
  • 1 l d’eau

J’ai testé spécialement pour vous: Lavande, myrtilles & citron

  • 4 brins de lavande
  • 200 gr myrtilles -vous pouvez les couper en deux pour profiter du jus-
  • 1/2 citron, pressé
  • 1/2 citron coupé en rondelles ou en morceaux
  • 1 l d’eau

Belle journée vitaminée!! xx

Verdict le lendemain : nous avons testé au travail, on a tous apprécié celle à la lavande! Perso je mettrais un peu moins de citron, mais chacun ses goûts!