J’ai testé la culotte menstruelle

Aujourd’hui, on parle d’un sujet de femmes. Désolée messieurs, je sais que vous êtes ¼ de mes followers à être des hommes mais aujourd’hui on va parler de… culottes menstruelles.

Pour moi, ces sous-vêtements « techniques » sont l’avenir. Pour nous, les femmes cette période du mois est déjà assez compliquée au niveau hormonal, émotionnel et physique, alors pourquoi s’embêter avec des serviettes désagréables, trop épaisses et surtout remplies de produits chimiques.

« Ce nouveau genre de vêtements nous permet de nous sentir libres et féminines »

De plus, c’est écologique, c’est zéro déchet et c’est pratique !

Alors « écologique » on s’en doute bien, « zéro déchet » pareil (on utiliserait au cours de notre vie jusqu’à 150 kg de protection périodique), mais « pratique » ? l’est-ce vraiment ?

J’ai voulu tester car comme je vous disais j’ai fait une révolution verte à la maison (dont vous pouvez lire tous les articles ici : Go Green) et j’ai trouvé super ! Sans rire !!

Vous l’enfilez comme un sous-vêtement normal et le soir au panier à linge et hop ! Sérieusement, je n’ai pas un flux très abondant donc j’ai pu la laisser toute la journée sans soucis (pas de taches ou de fuite, ni même d’odeur).

Le bon choix

Cependant, j’imagine qu’il faut vraiment choisir le bon sous-vêtement. Vous pouvez choisir la taille de votre culotte par rapport au nombre de tampons que vous utilisez normalement, je m’explique : si vous utilisez 2 tampons dans la journée, vous avez un flux léger donc vous pouvez choisir un sous-vêtement léger, sur les sites de Délicate culotte et Her loop tout est très bien expliqué pour faire le bon choix du sous-vêtement qui vous conviendra.

Lavable en machine

Comme il est recommandé par ces deux marques, je l’ai rincée à l’eau froide puis mise dans son petit sac et direct en machine (attention il ne faut pas la laver à plus de 40 degrés et l’adoucissant est déconseillé, car il engorge les fibres). Je l’ai ensuite laissée sécher à l’air libre et le matin elle était sèche. Honnêtement, je n’ai pas eu de problème avec l’hygiène. Il y a un tabou autour des règles mais vous savez qu’on perd que 85 ml de liquide par mois ? Et que 35 ml de sang sur 6 jours, soit 3 cuillères à soupe) c’est très peu, ça se lave comme de rien en machine, surtout si vous la rincez avant.

Où l’acheter ?

J’ai testé 2 marques différentes : Délicate culotte et Her loop, je vous conseille de fonctionner avec 3-4 culottes, ainsi vous aurez le temps de les laver pour les remettre (car bien sûr une machine chaque soir, c’est plus du tout écologique hein !!).

Et c’est économique

Sur le site de Délicate culotte, on apprend que leurs culottes durent entre 5 et 7 ans. Si on dépense en moyenne env. CHF 200.- par année en protection périodique, sur la même période on économise CHF 1000.-. Alors, il faut quand même compter un investissement de départ, car une culotte coûte env. CHF 30.- en France et en Suisse ça peut vite monter jusqu’à CHF 80.- .

Les deux sociétés ont un service après-vente super professionnelle, rapide et sympathique. J’ai eu des soucis avec la livraison et ils m’ont tous les deux très bien renseignée.

J’ai reçu un petit mot personnalisé avec mes deux commandes, je trouve toujours agréable et super gentil ! Plusieurs marques le font, lorsque je commande des produits naturels ou des produits « green », la livraison est personnalisée, j’aime cet état d’esprit!

Facts

Au cours de sa vie, une femme a ses règles pendant 2’250 jours soit 6 ans et utilise 12’000 tampons et 300 serviettes.

Les tampons peuvent provoquer le syndrome du choc toxique et la plupart des serviettes sont constituées de produits dangereux pour la santé, dont des perturbateurs endocriniens, alors pourquoi pas utiliser une protection plus saine, et par là-même plus durable ?

Vous pouvez lire mon post sur les serviettes hygiéniques en coton bio ici.

Les + et les –

+ c’est confortable

+ c’est écologique

+ c’est économique

+ c’est sain

‘- les modèles pour flux abondant restent épais

‘- s’il faudrait quand même changer de culotte dans la journée, c’est pas super pratique

C’est les 2 seuls points “négatifs” que je vois.

Mais je ne peux que vous recommander d’en avoir une, ne serait-ce pour les weekends où vous restez chez vous, si vous n’osez pas au début la mettre pour partir au bureau toute la journée. J’avoue que le premier mois, j’avais avec moi des serviettes dans mon sac au cas où mais là je fais totalement confiance à ces nouveaux sous-vêtements !

Libérons-nous du tabou des règles, on est des femmes on a nos règles depuis la nuit des temps, il n’y a rien de honteux et nous ne devrions pas nous cacher.

Commande

La marque Délicat culotte nous fait le plaisir de nous offrir 40% dès EUR 50.- d’achat, avec le code promo THEGOS40

Attention le site est français, dès CHF 60.- d’achat vous aurez des frais de douane exponentiel au montant commandé!

Allez belle journée xx

But first coffee..

On ne peut pas passer à côté, qui n’y a jamais goûté ?!

La plante vient de Kaffa en Ethiopie, mais comme je disais dans un post Instagram c’est surtout au Moyen Orient (Turquie, Syrie, Jordanie, Liban) que la culture s’est développée profitant de la prohibition de l’alcool par l’Islam.

Au début du 20e siècle, le café était la 3e marchandise la plus échangée dans le monde après les céréales et le sucre. Aujourd’hui, c’est la seconde marchandise après le pétrole. 400 milliards de tasses de café sont bues chaque année, soit 12’000 par seconde, dans le monde !

La caféiculture a suscité des pressions politiques, déclenché des guerres (notamment en Afrique) et accéléré la décolonisation du Kenya actuel par exemple.

Il a existé jusqu’à 90 espèces de café mais seules aujourd’hui sont cultivées l’Arabica et la Robusta, actuellement principalement au Brésil. Le café a d’ailleurs contribué à l’âge d’or du Brésil notamment au début du siècle passé.

Il est cultivé dans l’hémisphère Sud mais consommer principalement au Nord. Les plus gros exportateurs sont Kraft, Nestlé, Procter&Gamble, Sara Lee et Tchibo (ah oui pas Starbucks?!).

Ça, on le savait mais il a des tonnes de bienfaits :

  • Il stimule la vigilance
  • Il atténue la fatigue
  • Il optimise la concentration et les réflexes
  • Il améliore la vision et la mémoire…. et surtout l’humeur du matin !

C’est une source d’antioxydants, il est pauvre en calorie, brûle-graisse et améliore le transit intestinal. Bon je vais pas vous développer tout ce qu’on peut lire sur les effets anti-cancéreux bien que si c’est vrai c’est top mais il est anti-migraineux et ça j’ai pu le tester. Si je commence à avoir mal à la tête, je bois un café noir (et je mets aussi de l’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes) et ça peut passer, bon il faut pas trop attendre, au bout d’un moment c’est trop tard.

Les étapes de fabrication du café

On récolte la « cerise de café », un fruit rouge dont on extrait le grain de café par un procédé mécanique qui « dépulpe » le grain puis on les laisse fermenter dans de l’eau et ensuite les grains sont mis à sécher.

L’étape la plus critique est la torréfaction

Les grains sont mis dans un torréfacteur, chauffé à 200 degrés qui tourne sur lui-même afin que les grains ne brûlent pas.

On parle de l’Art de la torréfaction, car c’est tout un art de les torréfier assez mais pas trop!

Lorsque le grain chauffe, il va changer de couleur et dégager son arôme, mais il va également prendre 50% de volume et perdre jusqu’à 20% de son poids. Ce processus dure plusieurs jours.

On peut moudre le café, cela s’appelle la « mouture » du café. Plus la mouture est fine, plus le café sera de qualité.

Pourquoi se procurer du café venant d’une ferme en vente directe (circuit court) ?

Je pense que nous essayons le plus possible d’avoir conscience de ce que nous consommons, il ne faut pas oublier de se poser les bonnes questions : par qui est-il produit ? où ? et comment ?

Privilégions le bio pour notre santé et le Faitrade pour les petits producteurs.

Puis vient : la préparation bien sûr !

Bon je vais vous passer cette étape, si on en consomme 12’000 tasses par seconde dans le monde, chacun sait le préparer.

Bon je crois que c’est l’heure de la pause, un ptit café?

Au Moyen-Orient, on le prépare en laissant la mouture cuire avec l’eau, des épices et de la cardamon, en Italie on le boit en expresso versé sur une boule de glace vanille, aux States en format XXL avec des sirops, tel que vanille, cannelle ou au Starbucks: citrouille! Et en Islande on le boit… très très chaud!! (on sent le vécu et le brûlage de langue!)

Pour ma part, je le prépare avec un peu de lait d’amande le matin, puis noir après les repas, et vous?

Belle semaine xx

Lâchez-nous la grappe!

En ce début d’été, le sujet du physique revient sur la table, parce qu’on lit des tonnes, mais des tonnes de conseils pour avoir un “beach body”.

C’est vrai que le physique des femmes est le sujet le plus commenté dans le monde, à part peut-être les tweet de Donald Trump mais je ne vais pas développer le sujet ici!

Mais d’où vient cette quête du corps parfait?

Lorsque l’on est tout petit on a aucun complexe, on peut être blond, roux, les yeux bridés, bien enrobé ou être trop grand pour son âge, on s’en fout!

C’est tout d’abord les remarques qui faussent notre idée de ce à quoi nous devrions ressembler: “tu reprends du gâteau? tu vas finir comme tante Yvette!” ou des remarques toutes bêtes du style : “tu n’as pas ce problème toi tu as les cheveux secs”… je t’ai demandé ton avis?!

Mais c’est aussi nous-même principalement à cause de notre société qui condamne tout ce qui sort un peu de la norme, et qui nous fait penser qu’on se sentira beaucoup plus beau/belle avec 5 kg en moins -> il suffit d’acheter un jean une taille en-dessus et de couper l’étiquette!

Aimer son corps et laisser celui des autres tranquille!

Le corps n’est pas fait pour nous représenter, pour être beau ou musclé. Un corps est fait pour être fonctionnel, pour nous permettre de vivre sur cette terre, pour nous déplacer, etc.. Demandez à quelqu’un qui a un soucis physique, à qui il manque une jambe par exemple, c’est compliqué de vivre avec une jambe en moins et nous on se plaint de 5 kg en trop?

Aujourd’hui, les gens confondent l’être et l’apparence, les médias mettent sans cesse en avant l’apparence au détriment de l’être que l’on est.

“You are enough” (tu es assez) – cela signifie que tu n’as pas besoin de t’efforcer de devenir plus digne, plus acceptable, plus beau/belle ou plus aimé.e.

De plus, les critères de beauté sont temporels, au Moyen âge les hommes aimaient les femmes robustes (qui tiendront plus d’un hiver!) puis il y a eu la mode des cheveux blanc poudrés… what?! Tenez, du haut de mes 40 ans, j’ai eu une discussion, pas plus tard que lundi, avec ma collègue bien plus jeune: lorsque j’avais 20 ans le “corps parfait” c’était celui de Kate Moss ou Victoria Beckham: longiligne, pas de forme et surtout pas de fesse. Maintenant le “corps parfait” c’est celui de Kim Kardashian, en 20 ans ça a totalement changé!

Faites la paix avec votre corps!

Bien sûr, je ne juge personne qui pourrait avoir recours à la chirurgie pour gommer un défaut ou un complexe, car certaines “adaptations” peuvent changer la vie et participer à regagner une confiance en soi, mais ne soyons pas trop durs avec nous-même car dans la plupart des cas, on est bien tel que l’on est (pour citer Marc Darcy dans Bridget Jones!).

Ça va sans dire mais ça va mieux quand on le dit!

Instagram

Bonjour la compagnie!

Je me permets de laisser un ptit message ici sur mon blog pour vous inviter à me suivre sur Instagram 🙂

@_thegos

Début 2020, j’ai mis en place à la Une, dans le Highlight “J’aime” plusieurs petits conseils de tout et de rien, mais qui est à chaque fois une bonne idée! Par exemple: 1.- mélange d’HE contre le rhume, 2.- petit Haiku, 3.- conseils pour mieux dormir, 4.- petites infos marrantes, 5.- citations, 6.- que faire un cas de stress, 7.- comment ne plus pleurer un coupant un oignon ou des idées de séries Netflix ou encore le livre à ne pas manquer, etc..

Il y a aussi sous le Highlight “Food” des recettes vites faites, comme le pain perdu ou des idées de petits-déjeuners que je poste régulièrement le matin.

Et vous pourrez suivre les news de mon jardin de balcon avant l’article qui paraîtra fin août – début septembre sur mes récoltes.

And last but not least, j’ai un Highlight “Reportage” où j’avais posté un suivi de ma semaine sans plastique.

Mon compte s’appelle: @_thegos

A bientôt,

Doing nothing – Feeling everything

Ne rien faire – tout ressentir

Il paraît qu’il faut 3 semaines pour prendre une nouvelle habitude, ça fait maintenant 4 semaines que nous sommes en confinement.

Image de @selfcareisapriority

Personnellement, je dois sortir chaque jour pour aller travailler, donc pour moi ce n’est pas une vie très différente de celle que je vis d’habitude. On a beaucoup de chance par rapport à nos voisins européens de pouvoir quand même sortir plus ou moins normalement. Cela dit je passe toutes mes soirées à la maison et je ne suis pas sortie les weekends précédents, voulant limiter au maximum de rencontrer des gens.

Du coup, on passe tout notre temps en famille (H24 avec mon mari et mon chat) et ces moments sont devenus des moments géniaux où nous avons aucune contrainte, nous faisons ce que nous voulons, on se met pas la pression de faire telle ou telle chose comme on pourrait le faire en temps normal et j’apprécie énormément, c’est hyper reposant.

Et je me dis qu’une fois que tout ça sera derrière nous, j’ai envie de garder certaines habitudes et de rester dans un mode un peu plus slow.

De plus, cela fait 4 semaines que je n’ai plus rien acheter, mise à part l’alimentaire. Bon c’est pas que je commande toutes les semaines un truc non plus, mais tout ce que j’ai me suffit. J’ai ressorti des vêtements d’été et je vois que j’en ai largement assez! Ok ok je vous vois venir 😉 vous me direz “bien sûr pour rester sur son canapé…” – Hehe et vous avez raison! 😉

C’est pas pour l’écologie ou pour se lancer le défi de moins consommer ou de moins jeter ou je ne sais quoi mais plutôt pour arrêter de se mettre une pression inutile.

Et j’aimerais continuer de prendre du temps sur ma terrasse à lire un livre pendant 2h, ou de cuisiner tout un après-midi ou même de manger tard dans la soirée – ça ne dérange pas on a congé demain et on a rien à faire!

Bien sûr, ne pas voir ma famille et mes amis me manque et je serai dans les premières à organiser un apéritif avec mes copines dès que les terrasses seront à nouveau ouvertes! Mais pensons-y, si nous arrivons à retirer du positif de cette horrible situation, c’est bien le fait de vivre plus tranquillement, de prendre plus de temps pour soi, pour notre famille ou tout simplement pour ne rien faire.

Je vous souhaite un fantastique weekend et un dimanche merveilleux!

Joyeuses Pâques, xx The gos

Mes MàJ Netflix

En ce temps de confinement, je vous propose une mise à jour Netflix, et j’ai fait participer mon chéri, pour vous messieurs, du coup il y en a pour tous les goûts!

Je vous ai mis ci-dessous tous les liens vers les trailer, de rien! 😉

“How to get away with Murder”

“Suits”

“Salvation”

“I’m not ok with this”

“Dead to me”

“Atypical”

“The good place”

Et pourquoi pas se refaire : Friends ou Big Bang Theory? 😉

Et les recommandations de mon chéri:

“Noresmen”

“Final Space”

“The Witcher”

Ne manquez surtout pas, la sortie de la 4e saison de “Casa del Papel”!

Et sur la nouvelle plateforme de streaming Disney + :

“Elephant”

“The Mandalorian”

Juste avant les vacances de fin d’année, j’avais déjà fait un post sur mes favoris Netflix, il est disponible ici 🙂

Je précise que je ne les ai pas toutes regardées, je ne peux pas faire de télétravail et comme j’avais dit qu’en cas de confinement je ferai les afonds et les vitres, donc comment dire Netflix c’est pas mon délire du moment!! Et je vais pas vous faire un post sur le ménage hehe …. pourquoi pas en faite?!

Voilà! Je vous souhaite le plus formidable des weekends! Et à bientôt!

NB: depuis, j’ai regardé:

Unorthodox: histoire d’une jeune femme qui décide de quitter la communauté ultra religieuse (juif orthodoxe) de New York pour vivre à Berlin, libérée de tous les codes qui régissaient sa vie, une belle histoire.

Self made: histoire d’une femme noire qui a construit son empire seule au début des années 1900 aux Etats-Unis, une histoire incroyable.

Ces 2 mini-séries de 4 épisodes sont parfaite pour le moral, rien de violent ou de dérangeant, de belles histoires.

Virgin River: c’est une série Netflix avec qu’1 seule saison de 10 épisodes, on verra s’il y a une suite. C’est pas le comble du suspens mais c’est très sympa!

Dead to Me: j’ai a.do.ré! C’est drôle et elles savent vous tenir en haleine, c’est une série avec Cristina Applegate (j’adore!) et Linda Cardellini. J’ai dévoré les 2 saisons et j’attends la 3e: (comme dirait Coline) comme un chien attend qu’on lui jette son os!! hehe

Good girls: les filles si vous voulez passer un bon moment, regardez cette série! 2 soeurs et leur amie d’enfance braquent un supermarché (c’est pas un spoil, ça se passe dès les premières minutes) puis suite à ça il leur arrive d’autres événements bref, très sympa! Des femmes fortes qui se prennent en mains.

Go you chicken fat go!

Vu la situation actuelle, j’ai changé la parution de mes posts pour partager quelques idées d’activités sportives alors que tous les fitness, crossfit ou autres salles de danse sont fermés.

Vous pouvez laisser en commentaire toutes vos idées, on a quand même 6 semaines minimum à tenir alors elles sont toutes -mais toutes- les bienvenues!!

Le Running

Pour commencer, le sport le plus simple au monde (enfin oui mais non) c’est le running! Chaussez vos baskets et partez courir depuis chez vous, faire une boucle ou un aller-retour, d’environ 45 minutes ou 1h.

Le Parcours vita

Bon allez la 1e c’est fait, en second les parcours vita quoi de plus simple? vous courrez et tous les quelques mètres vous avez des exercices à faire, au total se sont 25 exercices complets qui font travailler tout le corps et pour ne rien gâcher c’est dans la forêt, c’est super agréable et ça fait du bien! Pour trouver un parcours vita près de chez vous: https://www.zurichvitaparcours.ch/fr

La marche à pieds

Vu qu’en Suisse on peut encore sortir, beaucoup de gens se baladent. Marcher 1-2h par jour si vous le pouvez, ça fait tellement de bien! Surtout que pour le moment la météo est de notre côté, c’est le top! Alors bien sûr, restez autour de chez vous.

Pour ses trois activités à l’extérieur, n’oublions pas de respecter les consignes de l’OFSP. La situation peut évoluer à chaque instant, informez-vous 🙂

Le yoga

Voilà ! vous rêviez de vous y mettre mais vous n’aviez pas le temps? Le yoga, essayer c’est l’adopter! On trouve plusieurs cours sur Youtube, dont la chaîne ELLE Yoga et les cours d’Hélène Duval que j’ai suivi plusieurs semaines il y a quelques années. Et entre nous, ça nous fera du bien de se détendre un peu, non?!

Les applications

Il y a un grand choix d’applications, celles que j’ai testées sont: Sweat de Kayla Itsines, Fizz up ou encore Run Keeper qui propose des entrainements de course à pieds et je viens de découvrir Train sweat eat qui a l’air bien.

A l’époque j’avais tenu plusieurs mois avec Sweat et maintenant elle propose, sauf erreur, 3 programmes. J’avais aussi testé Fizz up sur environ 12 semaines. Je dirais que ça remplace pas la salle de sport mais ça fait transpirer!!

Et si vous avez des animaux à la maison, vous pouvez être sûrs qu’ils viendront vous coacher!! 😉

Allez les gars, on tient bon! On ne lâche rien! Ce n’est malheureusement que le début, les mots d’ordre c’est patience, solidarité, entraide pour vos proches, vos voisin.es, vos ami.es, toutes les personnes dans le besoin.

“Keep calm and carry on!

Newsletter n°2 – Février sans supermarché

Bonjour! Si j’ai décidé de partager cette newsletter sur le blog, c’est dû à la situation sanitaire actuelle, les supermarchés sont pris d’assaut et surtout on y rencontre beaucoup de monde.

C’est l’occasion de découvrir les épiceries près de chez vous, moins fréquentées que les grands centres commerciaux et surtout continuer de vivre dans son quartier ou son village -attention, je ne dis pas de ne pas respecter les règles d’hygiène et il faut faire attention de ne sortir de chez soi que si cela est nécessaire-

Voilà donc la Newsletter n°2 du mois de février:

Bonjour la compagnie!

Je reviens avec la seconde Newsletter pour vous parler de l’action “Février sans supermarché”.

Le défi a été lancé en 2017 par le média suisse “En vert et contre tout” (www.envertetcontretout.ch ), s’ils n’étaient pas beaucoup pour la 1e édition, on estime à environ 10’000 foyers suisses qui ont participé à cette 4e édition.

Loin de moi l’idée de vous dire qu’il ne faut plus aller dans les grandes surfaces, chacun fait comme il veut mais surtout comme il peut! Lorsqu’on travaille, qu’on fait du sport, qu’on va chercher les enfants à la crèche ou qu’on doit faire les devoirs, peu d’entre nous ont encore le temps de passer chez l’épicière et le boulanger en quittant le travail à 18h!

Mais j’avais envie de vous parler des commerçants de notre région, ces gens qui rendent notre vie plus saine, plus agréable, plus sympathique que les supermarchés en ligne ou les grandes surfaces impersonnelles.

Pour commencer, il faut être conscient que les agriculteurs de notre région livrent une grande partie de leurs récoltes aux deux géants oranges suisses donc cela constitue une grande partie de leurs revenus, loin de moi l’idée de vous dire de boycotter totalement ces magasins. D’ailleurs, chez Coop ou Migros, on trouve ces mêmes produits saisonniers, bio et locaux. Cependant, il est important de trouver aussi un circuit de distribution court afin de valoriser le travail des agriculteurs.

Chacun d’entre nous est déjà convaincu que manger bio, de saison et local contribue à notre équilibre ainsi qu’à l’équilibre de la planète. C’est ce que propose chaque petit commerçant, c’est aussi simple que cela.

Personnellement, j’achète mon fromage à la fromagerie de Cottens, cela ne me coûte pas plus cher. Bien sûr, il faut se déplacer, mais quel gain de temps de pouvoir se parquer juste devant l’entrée, ça me prend sérieusement 3 minutes!

Pareil pour la boucherie de Cossonay, là ça me prends plus de temps car ils sont super réputés et il y a toujours énormément de monde le samedi!

Dans notre petit village de Gollion, on a la chance d’avoir une boulangerie / épicerie où je trouve un très bon pain et je peux même y aller à pieds!

De plus, maintenant que les offices de poste disparaissent “comme neige au soleil” -personne ne me contredira cette année!- c’est à l’épicerie du village d’Aclens que je dois aller chercher mes paquets, j’ai donc découvert un joli petit commerce où l’on trouve plusieurs produits d’artisans régionaux, ça limite les déplacements dans tous les villages, super pratique!

Une épicerie où l’on trouve vraiment de tout, c’est “Chez Anita” à Lavigny.

Pour celles et ceux qui n’ont carrément pas le temps de se déplacer, vous pouvez également vous renseigner sur les associations qui vous livrent directement des paniers de légumes, comme www.lafermequiroule.ch si vous habitez dans la région de Moudon.

Par ailleurs, se rendre chez les commerçants cela évite également les achats impulsifs et la surconsommation que l’on peut faire dans les grandes surfaces où tout est étudié pour nous faire consommer. C’est donc aussi davantage de moyens financiers à consacrer à des achats responsables!

Il est important de prendre conscience que les quelques clients que nos deux grosses coopératives perdront, ne leur manqueront pas. Par contre, cela peut considérablement aider le commerçant du quartier de gagner quelques clients réguliers.

Le “plus” des commerçants locaux c’est l’emballage ou plutôt la suppression d’emballage plastique. Les légumes ne sont pas emballés, on les met directement dans le caba, puis directement dans le frigo, c’est monsieur, qui n’aura plus besoin d’aller à la déchetterie, qui nous remerciera!

Chacun y trouve son compte, en effet une personne se rendra chez un petit commerçant pour limiter ses déchets, une autre afin de consommer local et une troisième parce que l’épicière est sympathique et donne de bons conseils.

J’ai changé mon planning de publication et je vais essayer ces prochaines semaines de vous relayer ou vous donner des conseils afin qu’on traverse cette période, autant que possible, dans la légèreté et la bonne humeur!

Donc la semaine prochaine: plusieurs idées pour faire du sport sans salle de sport ou sans matériel ! Ne manquez pas le post de jeudi prochain!

xx The gos

Girl power

Le féminisme, on en parle?

Vu qu’ici on parle souvent d’écologie je me suis intéressée à plusieurs articles sortis ces derniers temps sur le rapport entre féminisme et écologie.

Il est vrai que très souvent, se sont les femmes qui apporte l’écologie dans les foyers, du fait que se sont très souvent elles qui font les courses, le ménage, les repas, etc.. Tout ça en pensant: “local”, “de saison”, “en vrac” (dont on parlait dans la dernière newsletter) mais également en cuisinant des plats végétariens, testant ou même fabriquant des produits ménagers et/ou cosmétiques bio.

On parle alors de charge morale, on connaît déjà la charge mentale des femmes qui doivent penser à tout pleins de choses en plus que leurs conjoints. La charge morale est la charge de vouloir respecter la morale ou l’éthique, donc ici l’écologie.

Car disons-le réduire son empreinte écologique demande du temps, de l’organisation et beaucoup d’énergie!

Bien sûr, on est tous conscients que ce n’est pas l’écologie qui crée cette charge morale mais plutôt l’inégalité de la répartition des tâches ménagères. Dans beaucoup de foyers encore, la femme consacre plus de temps à s’occuper de la maison que l’homme.

Cette charge morale est accompagnée d’une certaine pression et étant donné que se sont les femmes qui s’occupent d’amener ces changements dans le quotidien, elles ressentent cette pression plus que les hommes.

Alors le développement durable pour l’environnement mais pas pour les couples?!

Je pense quand même que notre société évolue et dans mon entourage, je vois beaucoup d’homme qui font leur part du ménage, ou amène des idées écologiques. Chez nous, c’est mon homme qui, le premier, a utilisé du savon solide pour réduire ses déchets et c’est lui qui va à la déchetterie.

Mais je pense aussi qu’au lieu de se sentir victime de cette charge morale, nous les femmes, soyons fières d’être à l’initiative de rendre nos foyers plus verts et finalement de faire avancer le monde! Même à notre échelle!

Le sujet est très intéressant à observer et à discuter en couple ou entre copines!

Sur ce, Mesdames et Messieurs (c’est pour l’égalité;)) très belle journée!

J’ai testé la méthode Konmari

Cette méthode créée par la japonaise Marie Kondo a fait le tour du monde!

Elle propose dans un premier temps de ne plus ranger par pièce mais par catégorie d’objets: les vêtements, les livres et les magazines, etc.. ce qui permet d’avoir une vue d’ensemble de ce que l’on possède.

Elle conseille ensuite un gros tri radical: ne garder que les objets qui nous rendent heureux ou qui nous touchent. Bon alors forcément, nos factures ne nous rendent pas particulièrement “heureux” mais ne les jeter pas!! Il n’est plus question ici de jeter les anciens objets (ex: une lampe cassée ou un vieux pantalon) mais tout ce qui ne vous procure plus de la joie. La plupart des gens qui utilisent cette méthode réussissent à vider deux tiers de leur appartement: on respire!

J’ai testé cette méthode sur ma penderie après avoir lu son livre “La magie du rangement”. Je crois que je peux dire qu’en effet 2/3 de ma penderie y est passé! Pour commencer, j’ai sorti TOUS mes vêtements de TOUTES mes armoires (même mes vestes) et c’est là qu’on voit qu’on a énormément de choses dont plusieurs à triple voir à quadruple exemplaires.

Je vous explique tout:

Commencer par les hauts (tops, chemisiers, etc..) puis les bas, les vêtements qui se suspendent, les chaussettes, les sous-vêtements, les sacs à mains, les accessoires, les vêtements pour des occasions spéciales (maillots de bain, uniformes, etc..) et les chaussures.

Là, il faudra commencer par trier et se poser les bonnes questions:

  • Est-ce que je souhaite revoir ce vêtement quand se sera l’occasion de le porter?
  • Ce gros pull, aurais-je immédiatement envie de le porter si la température tombait subitement?

Lorsque vous prenez la décision, prenez le vêtement dans vos mains, vous avez la possibilité de le placer sur 3 piles: 1.- je garde, 2.- je donne plus loin, 3.- je ne sais pas encore.

Si vous le placez sur la pile 2 “je donne plus loin” – remerciez votre habit pour le service rendu (je t’aime bien, j’ai aimé te porter mais tu seras plus utile à quelqu’un d’autre (oui c’est mieux d’être seule à ce moment-là … hehe)

Pliage

Une fois votre tri effectué, il vous faut apprendre à le ranger à la méthode Konmari, c’est-à-dire à le plier. Exemple pour un t-shirt: vous visualisez la ligne du milieu du vêtement puis vous rabattez les côtés sur cette ligne et les manches par dessus, vous obtenez un rectangle, là vous visualisez 2 lignes en horizontal, vous commencez par plier le col en dedans puis une 2e et une 3e fois. Pour les vêtements trop légers (ex: soie) je vous conseille de les suspendre mais vous pouvez aussi les rouler au lieu de les plier. Vous avez compris?

C’est très compliqué à expliquer par écrit, c’est pourquoi je vous invite à aller visionner une vidéo sur Youtube, il y en a plusieurs.

Je ne pousserai pas à dire que “vivre sans savoir plier ses vêtements correctement est une lacune” mais il est vrai que lorsque vous maîtriserez le pliage à la Marie Kondo, se sera bien plus pratique et vous gagnerez beaucoup de place!

En les pliant de cette façon, ils ne se froissent pas étant donné qu’ils sont pliés sur eux-mêmes à la verticale et que vous ne les empiler pas.

L’astuce, c’est de disposer les vêtements pour qu’ils montent vers la droite (lorsqu’on tire un trait avec le doigt en montant vers la droite on imagine un trait de plus en plus léger), donc:

Les vêtements lourds et sombres à gauche et les plus légers et clairs à droite. Même dans vos tiroirs, commencez par ranger les gros pulls foncés en allant au plus légers et clairs. Dans votre penderie, mettez les manteaux, vestes, blazers et pantalons derrière et les petits tops clairs devant.

Cette méthode permets de garder toute notre garde-robe sous nos yeux, plus besoin de ranger les habits d’hiver ou d’été à la cave. Elle a 2 avantages:

  1. Le fait de voir vos vêtements, de passer la main dessus leur feront garder leur énergie (personne n’a envie de remettre un pull sorti d’une caisse plastique de la cave)
  2. Cela vous évitera d’acheter des vêtements à double.

Marie Kondo a un grand respect pour ses vêtements, ce qui leur donne de la valeur. Elle explique qu’elle ne roule pas les chaussettes en boule par exemple. Premièrement, l’élastique reste sous tension et s’use plus vite et deuxièmement les chaussettes ont besoin de se reposer, elles protègent nos pieds dans nos chaussures et lorsqu’elles sont rangées sans tension dans nos armoires, c’est le moment où elles se reposent…. voilà voilà!

J’ai donc ranger toute mon armoire (penderie et commode) et j’ai pensé à sa façon de voir le rangement et je pense que c’est vrai: ça donne de la valeur aux vêtements que j’ai gardé et que j’ai pris la peine de plier correctement, chacun à sa place.

Ça m’a aussi montré que j’avais bien assez de hauts, d’habits de sport et de vestes mi-saison par contre il me manque quelques pièces essentielles que je pourrais m’acheter: un jeans en jeans noir, une robe de soirée et un sac en petit format, à vos marques, prêts? Go pour le shopping!

Non je plaisante, c’est justement l’inverse. En voyant tous les vêtements qu’on possède, on se rends compte qu’on en a pas besoin de plus. Alors bien sûr, il faut s’adapter à la saison et ça fait plaisir de renouveler sa garde robe mais si vous donnez de la valeur à ce que vous possédez, vous aurez plus besoin d’en posséder toujours plus.

A part cette paire de Stella – Stan Smith qui irait très bien avec ce petit haut… enfin je dis ça, je dis rien 😉