Beauty tips *7 – des mains pour l’été

Une manucure soignée et impeccable est une carte de visite essentiel, c’est presque aussi important que le maquillage: mes conseils pour briller cet été jusqu’au bout des ongles!

A vous de choisir la longueur des ongles, je fais partie du team des ongles courts mais j’aime bien aussi voir les ongles longs. J’ai des amies qui les portent super longs, ça allonge les doigts et affine la main.

En été avec une peau bronzée, on peut se permettre des couleurs flashy du rose, fuchsia ou alors bleu clair, vert pâle ou même un peu fluo comme du jaune. Mais attention de ne pas choisir des couleurs qui contrastent trop avec la couleur de la peau. Une couleur nude ou rose clair avec beaucoup de blanc fera aussi ressortir votre bronzage et si vous avez déjà une peau foncée, lâchez-vous toutes les couleurs vous sont permises!

En été, vous pouvez même opter pour du scintillant ou même du métallisé, comme du champagne doré, ce qui passera moins en hiver, ou alors pour vous coordonner avec les décos et le sapin!

Il ne faudrait pas avoir du vernis toute l’année, vos ongles ont besoin de soin et d’avoir des pauses afin de respirer. Choisissez une crème hydratante pour mains & ongles, qui nourrira vos ongles et les renforcera.

Alors bien sûr il est assez indispensable de mettre une base pour protéger votre ongle et les puristes vous diront qu’après la pose de vernis: il faut un top coat, moi je n’en mets pas et mon vernis (en ce moment celui de la marque Manucurist, le Pale rose) dure 3 ou même voir 4 jours. C’est vrai aussi qu’en nude il se garde 4 jours alors qu’en couleur, dès qu’elle s’écaille un peu, il faut le changer.

Pale rose de Manucurist green

Un ptit conseil accordez votre vernis des ongles des pieds avec celui des mains, surtout en été lorsque vous portez des chaussures ouvertes ou alors pour celles qui aiment le changement, c’est possible de choisir 2 vernis de la même famille de couleur. Pour ma part, je mettrais le plus foncé au pieds, mais après tout faites bien comme bon vous semble! Il n’y a pas de bons ou de mauvais choix! … à part que quand même faites gaffe 😉

Plusieurs marques commercialisent des vernis “green” ou avec de l’huile d’argan ou encore de l’extrait de camélia qui hydratera vos ongles et les soignera par la même occasion!

Comme à chaque fois, si vous avez des tips & tricks -> claquez-les en commentaires!

A la semaine prochaine! xx

Lâchez-nous la grappe!

En ce début d’été, le sujet du physique revient sur la table, parce qu’on lit des tonnes, mais des tonnes de conseils pour avoir un “beach body”.

C’est vrai que le physique des femmes est le sujet le plus commenté dans le monde, à part peut-être les tweet de Donald Trump mais je ne vais pas développer le sujet ici!

Mais d’où vient cette quête du corps parfait?

Lorsque l’on est tout petit on a aucun complexe, on peut être blond, roux, les yeux bridés, bien enrobé ou être trop grand pour son âge, on s’en fout!

C’est tout d’abord les remarques qui faussent notre idée de ce à quoi nous devrions ressembler: “tu reprends du gâteau? tu vas finir comme tante Yvette!” ou des remarques toutes bêtes du style : “tu n’as pas ce problème toi tu as les cheveux secs”… je t’ai demandé ton avis?!

Mais c’est aussi nous-même principalement à cause de notre société qui condamne tout ce qui sort un peu de la norme, et qui nous fait penser qu’on se sentira beaucoup plus beau/belle avec 5 kg en moins -> il suffit d’acheter un jean une taille en-dessus et de couper l’étiquette!

Aimer son corps et laisser celui des autres tranquille!

Le corps n’est pas fait pour nous représenter, pour être beau ou musclé. Un corps est fait pour être fonctionnel, pour nous permettre de vivre sur cette terre, pour nous déplacer, etc.. Demandez à quelqu’un qui a un soucis physique, à qui il manque une jambe par exemple, c’est compliqué de vivre avec une jambe en moins et nous on se plaint de 5 kg en trop?

Aujourd’hui, les gens confondent l’être et l’apparence, les médias mettent sans cesse en avant l’apparence au détriment de l’être que l’on est.

“You are enough” (tu es assez) – cela signifie que tu n’as pas besoin de t’efforcer de devenir plus digne, plus acceptable, plus beau/belle ou plus aimé.e.

De plus, les critères de beauté sont temporels, au Moyen âge les hommes aimaient les femmes robustes (qui tiendront plus d’un hiver!) puis il y a eu la mode des cheveux blanc poudrés… what?! Tenez, du haut de mes 40 ans, j’ai eu une discussion, pas plus tard que lundi, avec ma collègue bien plus jeune: lorsque j’avais 20 ans le “corps parfait” c’était celui de Kate Moss ou Victoria Beckham: longiligne, pas de forme et surtout pas de fesse. Maintenant le “corps parfait” c’est celui de Kim Kardashian, en 20 ans ça a totalement changé!

Faites la paix avec votre corps!

Bien sûr, je ne juge personne qui pourrait avoir recours à la chirurgie pour gommer un défaut ou un complexe, car certaines “adaptations” peuvent changer la vie et participer à regagner une confiance en soi, mais ne soyons pas trop durs avec nous-même car dans la plupart des cas, on est bien tel que l’on est (pour citer Marc Darcy dans Bridget Jones!).

Ça va sans dire mais ça va mieux quand on le dit!

Historique du savon

Le savon est l’une des plus vieilles inventions de l’humanité et n’a quasi jamais connu de modifications. C’est un objet très simple, peu polluant et qui, en ce moment, sauve des vies!

La plus ancienne trace de l’existence du savon figure sur une tablette sumérienne (région historique se situant à la place actuelle du Moyen Orient: Jordanie, Syrie, Irak & Iran) et date de plus de 4000 ans.

A l’époque, le savon était fabriqué d’une base avec de l’huile de cannelle, il servait à désinfecter les blessures. Des témoignages figurent également dans les papyrus des égyptiens.

Au 2e siècle (Moyen âge), les arabes inventèrent le savon solide (sous sa forme actuelle) à Alep en Syrie. Grâce au commerce maritime, on vit apparaître des savonneries sur les côtes de la Méditerranée, notamment à Marseille. Le savon de Marseile a d’ailleurs gardé sa recette originale, c’est-à-dire avec 72% d’huile.

Le saviez-vous?! Le savon d’Alep est d’origine contrôlée, il est obligatoirement fabriqué à Alep sans quoi il ne peut porter ce nom alors que pour le savon de Marseille, c’est sa recette qui est brevetée, vous pouvez fabriquer chez vous du “vrai” savon de Marseille si vous respecter sa recette originale, c’est-à-dire avec 72% d’huile végétale et il faut que se soit marqué dessus.

En Suisse, il arrive au début du 16e siècle, toujours par bateau, donc il arrive dans notre grand port maritime à Basel (Bâle). Le registre des corporations indique que c’est les bouchers qui étaient habilités à le fabriquer avec une base de graisse animale, le saindoux.

Au 19e siècle, un entrepreneur américain brevette la formule du savon liquide, qui lui, connaitra un succès dans le monde entier.

Savez-vous comment le savon nettoie les mains et les débarrasse des bactéries? Il est composé de 2 molécules, l’une “attirée” par l’eau et la seconde par la graisse. Les molécules “attirées” par la graisse enveloppent la bactérie et celles “attirée” par l’eau coulent avec le flux de l’eau hors de vos mains, les nettoyant de toute bactérie.

Alors savon liquide ou savon solide?

C’est exactement pareil, ils ont tous les deux la même efficacité. Cependant, le savon liquide est souvent moins agressif pour les mains.

Source: Coopération nr. 20

Beauty tips *6 – Soin des mains

Ça nous fait un peu “répétition” avec le post de la semaine dernière, mais j’ai pensé intéressant de parler de soin des mains, maintenant que la plupart d’entre nous retourne au travail et donc doit respecter strictement les règles sanitaires dont: se laver les mains 100’000x par jour!!

Avant-après d’aller aux wc, après s’être mouché, avant de manger son ptit pain à 10h, avant de manger tout court, de se gratter les yeux, le visage etc.. et simplement plusieurs fois par jour afin de limiter la transmission, vous vous posez certainement aussi ces questions:

Eau chaude ou eau froide?

Cela n’a aucune importance, la température n’a aucune influence sur l’élimination des micro-organismes. C’est surtout la durée (30 secondes) et l’intensité des frottements qui élimineront le virus. Par contre, l’eau très chaude abîmera plus vos mains, préféré donc une eau à température ambiante.

Savon ou gel hydroalcolique?

Savon! Car les désinfectants contiennent de l’éthanol, du propanol et de l’isopropanol qui dessèchent la peau.

Toutefois attention, les tensioactifs, les parfums et les conservateurs présents dans les savons peuvent irriter les mains et provoquer des démangeaisons ou même de l’eczéma. Il faut alors privilégier les savons au PH neutre. Il y a beaucoup de fabricants qui proposent des boîtes de voyage pour les savons, pourquoi ne pas prendre votre propre savon avec vous au travail?!

Un soin adapté

Une fois que vos mains sont gercées, il faut plusieurs semaines avant qu’elles ne guérissent, malheureusement on ne peut pas vraiment accélérer la cicatrisation. C’est pourquoi il faut bien les hydrater et mettre régulièrement de la crème pendant la journée.

Ma crème du moment

La Mandarine cream de Farfalla, marque zürichoise ou la Crème mains de Phyt’s, elles sont toutes les 2, 100% naturelles!

Stay tuned! Dans la journée suivra mon tutto avec le fer à boucler et à lisser! Et après promis on passe à autre choses que les postes beauty tips!!

xx The gos

Beauty tips *5 – Soin des pieds

Une lectrice m’a demandé un post sur le soin des pieds, c’est parti pour une revue de bons conseils piochés par ci par là et testé pour vous!

Cela fait quoi? 7 mois que nos pieds sont enfermés dans nos chaussures, go c’est le moment de les libérer.

Pour commencer, un petit rappel qu’on oublie trop souvent afin d’entretenir ses pieds toute l’année:

  • Bien couper les ongles, car si les ongles touchent trop le fond de la chaussure, petit à petit l’ongle peut se décoller et devenir noir, surtout si vous êtes sportive!
  • Attention aux ongles incarnés! Ne pas se contenter de les couper mais il faut bien limer en arrondissant les côtés de l’ongle afin d’éviter que ce frottement sur la peau ne vous irrite et s’infecte.
  • Bien les sécher, car les mycoses viennent des bactéries qui se développent dans l’humidité. Pour ceux qui transpire beaucoup, vous pouvez ajouter du talc ou je sais qu’une lotion à base d’huile essentielle de sauge limite la transpiration.
  • Mettre une crème hydratant, personnellement j’en mets juste avant d’aller au lit (il existe un masque de la marque Scholl pour celles/ceux qui ont les pieds très secs). Il existe également des crèmes hydratante avec des agents anti-fongiques si vous êtes sujet à développer facilement des mycoses.

Tout d’abord commençons par un bain de pieds, afin de rendre la peau plus souple et de faciliter le gommage, surtout sur les talons. Personnellement, j’ai mis quelques gouttes à la lavande de Weleda dans une bassine et j’y suis restée env. 20 minutes dans une eau tiède.

Et là j’ai le petit conseil qui sauve: si vous aussi vous avez les ongles un peu jaunis à cause du vernis, mettez une cuillère de bicarbonate de soude dans la bassine ça vous blanchira les ongles (merci à ma collègue pour son tips!).

Pour les pieds les plus secs avec de la corne c’est le moment de passer la pierre ponce ou une râpe sur les callosités, sinon continuons avec le gommage, j’ai mon gommage “maison” au café (recette ici) mais là j’ai utilisé un gommage pour le corps, qui a très bien fait l’affaire!

Il existe des gommages spéciaux pour les pieds, en général tous ces soins spéciaux sont très hydratants, j’en ai repéré un chez Cocooning “Gommage exfoliant pour les pieds” à se procurer avec leur soin “Réparateur pieds”, je peux vous conseiller cette marque les yeux fermé, c’est des produits naturels et j’ai jamais été déçue.

Bien insister sur les talons et la partie appelée “métatarse”, en faite c’est les parties qui supportent le poids du corps qui deviennent rugueuses. Vous pouvez aussi insister sur la phalange du gros orteil et sur les côtés extérieurs.

Maintenant go sur l’hydratation! Ma crème à moi c’est la “crème pour les pieds” de l’Occitane, elle est hyper hydratante. En faite, le but c’est vraiment d’hydrater! Donc les crèmes riche en beurre de karité et en vitamine A (qui retient l’hydratation) sont le combo parfait!

Mon ptit truc perso: pendant plusieurs semaines, je me suis frictionnée le torse et le plexus solaire avec une huile relaxante à la lavande (de la marque Weleda) avant de me coucher et la pharmacienne m’avait recommandé de me frictionner le dessous des pieds (très réceptif) du coup mes pieds sont devenus super doux et adieu les callosités! (2 en 1!!)

De beaux pieds passent de toutes façons par de beaux ongles, soignez-les exactement comme vos ongles des mains, avec une huile végétale (là je vous recommande celle de Mini LaBio de Mag, ici elle hydrate la peau et nourrit les ongles) sur les cuticules et repoussez-les avec un petit bâtonnet en bois.

Pour ces messieurs le soin s’arrête ici mais pour ces dames, bien évidemment on met du vernis – bon pour les messieurs aussi si vous en avez envie, moi je dis chacun fait comme il veut!-

J’ai découverts les vernis de la marque “Manucurist” des vernis naturels dans toute une gamme de couleur dont de jolis roses ou des très foncés, pour les pieds c’est joli 😉

Lorsque vous enlevez votre vernis pour en remettre (et pas remettre une couche par dessus – je l’ai aussi fait-), vérifiez bien les ongles car les mycoses sont extrêmement longues à soigner, plus vite vous les repérerez et les traiterez et plus vite vous en serez débarrassé!

Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à en parler en commentaires. Et comme à chaque fois si j’ai des retours par oral je vous les noterai ci-dessous 🙂

Bonne semaine! xx

10 idées de coiffure

C’est pas un titre qui vend du rêve mais croyez-moi – croyez-moi pas ce post est e.ssen.tiel! Oui parce qu’on ne vit pas toutes avec une coiffeuse pour nous refaire nos racines donc on s’organise.

Les filles, il faut trouver des solutions si on ne veut pas que notre mec ne se rende compte de notre âge ou pour que nos collègues nous reconnaissent après le weekend! Pour celles qui travaillent en pyjama (aka en télétravail), vous pouvez flouter légèrement la caméra en disant que vous n’avez pas une qualité top top.

Voilà quelques idées pour arrêter de se faire des cheveux blancs en pensant à nos racines:

  • La queue de cheval: alors là soit on tire les cheveux en arrière soit on fait une raie sur le côté (parfois les cheveux blancs sont concentrés au milieu) et on essaie de les attacher en queue de cheval haute, on a souvent moins de cheveux blancs dans la masse que sur le dessus!
  • Les tresses: je vous mets des photo ci-dessous: on fait une raie de côté et sur le côté avec le plus de cheveux, on part depuis le dessus de la tête (tout devant sur le front) et on fait une tresse collée, ça cache bien les cheveux blancs! Puis pareil de l’autre côté mais là on part depuis le milieu de la tête. Après on peut nouer les 2 tresses en chignon sur le côté ou derrière.
  • Boucler ses cheveux ou juste les pointes: ça attirera l’attention sur la coiffure et non sur les cheveux! De plus, les cheveux bouclés dissimulent mieux les cheveux blancs que les raides!
  • Dessiner une raie en zigzag: qui marquera moins et donc cachera les cheveux blancs.
  • Créer du volume: ça dissimule les cheveux blancs. Exemple: créer du volume sur le dessus de la tête puis faire une queue de cheval avec le reste des cheveux.
  • Astuce pour celles qui ont des cheveux blancs sur les tempes: laisser ses cheveux tomber autour du visage et éviter de les tirer en arrière.

Mais LA solution reste le “bun” vous savez ce chignon sur le dessus de la tête, car justement il est placé sur le dessus donc il cache une bonne partie des cheveux blancs et dans la masse on ne remarque… presque rien!

Il y a le bun avec tous les cheveux, ou le demi-bun: en faisant une demi queue de cheval sur le haut de la tête.

Sinon, on peut aussi mettre un foulard, noué derrière la nuque. Il masquera une bonne partie de nos cheveux et aura le mérite d’attirer l’attention sur autre chose!

Et un petit conseil: souriez! Hé oui en ce moment, on remarquera plus votre bonne humeur que vos cheveux blancs!! 😉

Beauty tips *4 – Mascara abracadabra

Le mascara est un cosmétique indémodable!

L’origine du mascara ou Khôl vient d’une roche noire (sulfure de plomb ou d’antimoine) qu’on broyait afin d’obtenir une poudre qu’on mélangeait vraisemblablement à de la graisse animale ou végétale (cire d’abeille). A cette époque, les hommes et les femmes appliquaient cette pâte sur les yeux, pour les protéger des bactéries et de l’éclat du soleil dans le désert.

En effet, les pharaons en portaient déjà pour “rendre les yeux parlants”. C’est les femmes arabes qui les premières ont portés du mascara.

En Europe, il faut attendre la fin du 18e siècle pour voir l’apparition du mascara. C’est grâce au chimiste Eugène Rimmel, qui mélangea un distillat de pétrole avec de la vaseline (charmant!).

Puis en 1913, T.L. Williams crée un mascara avec de la vaseline également mais en la mélangeant à du charbon cette fois-ci, pour sa soeur Maybel. C’est d’ailleurs lui qui commercialise le premier mascara sous forme solide, comme un pain de savon, qu’on appliquait avec une petite brosse. D’ailleurs la marque Maybelline est encore connue aujourd’hui et appartient au groupe l’Oréal.

C’est Helena Rubinstein, en 1937, qui a crée le mascara que l’on connait aujourd’hui sous forme liquide dans un petit tube avec un applicateur. C’est également elle qui créa le mascara waterproof en 1939.

Puis le mascara devint populaire grâce au cinéma, toutes les stars en portaient et les femmes lambda comme nous les ont imitées.

Mais ce n’est qu’en 1980 que l’Oréal met au point les brosses intelligentes qui “coiffent” nos cils et commercialisent les mascaras de couleurs, car jusqu’alors il n’existait qu’en noir!

Puis les années 2000 voient apparaître les mascaras qui donnent du volume!

Bref, tout ça pour dire que le mascara existe depuis la nuit des temps mais cela fait pas si longtemps qu’il a évolué pour s’adapter à nos cils. Maintenant, on en trouve des épaissisants, des volumisants ou des allongeants sans compter toutes sortes de brosses avec des formes plus ou moins bizarres et plus ou moins… utiles, je dirai!

Il reste le cosmétique indémodable et le plus utiliser. J’ai arrêté de me maquiller tous les jours mais si j’ai facilement arrêté l’anti-cernes et le fonds de teint, le mascara reste incontournable. Une fois qu’on est habituée à voir son regard avec, c’est compliqué de se regarder sans.

Pour noircir les cils et les faire un peu briller, on peut appliquer aussi de l’huile de ricin, en plus ça les nourrit, mais c’est vrai que ça remplace difficilement le mascara! 😉

Heureusement, de nos jours on trouve plusieurs marques bio ou naturelles! On est loin du pétrole ou de l’antimoine!

Actuellement, certains mascara ont encore du plomb!! Il faut pas oublier que même si c’est en petite quantité et que c’est, à priori, inoffensif lorsqu’on en met tous les jours et si près des yeux (ça passe dans votre œil – ça passe directement dans votre sang!) ça reste nocif pour la santé.

Des marques comme Couleur Caramel, Dr Hauschka, UNE, Avril, So’Bio, Sante, Bo.ho ou encore Lavera ou Lily Lolo proposent des mascara composés de produits naturels.

Les avez-vous testé? Il a-t-il une marque que vous préférez?

Personnellement, j’attends avec impatience le Lily lolo pour tester. J’ai testé avec plus ou moins de succès quelques autres marques.. je continue les recherches!

Les Valentines

Notre dossier complet pour la St-Valentin ou comment ensorceler son Jules, on vous dit tout!

Juliana et moi, on vous donne tous nos conseils pour un maquillage perfectionné, la tenue à tomber et le cadeau pour le faire chavirer!

Dans un premier temps, je vous donne ma kind of beauty routine 😉 Si vous voulez avoir l’air reposée avec un teint parfait sous votre maquillage, pensez à faire un peeling (celui de Bionessens – admirez le packaging!)) et un masque ou plutôt un masque 3 en 1 ou anti-stress (ceux de Santé), puis appliquez un tonique et une crème à l’huile de jojoba hyper hydratante.

Pour le maquillage, je passe la parole (enfin vous aurez compris!;)) à Juliana :

Passons aux petites attentions:

Maintenant pour la tenue, je dirais que la petite robe est o.bli.ga.toire! Perso c’est très, mais très rare que j’en mette à part pour sortir. La petite robe noire (ou en rouge comme Juliana) qui va aussi bien avec des talons qu’avec des bottines, j’en ai pas dans mon dressing mais je propose celle-ci que j’ai vue sur le compte insta de @goop de Gwyneth Paltrow! (ou tout du moins dans ce style:D)

Côté coiffure je vous suggère un chignon d’un ptit côté “coiffé-décoiffé” des plus seyant! 😉 et qui fera tout son effet quand vous le relâcherez!

Voilà les amis je crois qu’on a fait le tour, merci de nous suivre et que dire… à vous les studios!! hehe

Et sur les conseils d’une amie à nous: réservez une table à Ze Fork on the water à Vevey, il paraît que c’est délicieux! Ou moi j’aime bien le Taco’s Bar au Flon à Lausanne.

De rien c’est cadeau! xoxo

En relisant mon texte je me rends compte qu’il y a aussi des hommes qui nous lisent et qu’on a que des conseils de filles!! Oh my gosh!! Ce sera pour l’année prochaine, mais en attendant, voici quand même des idées de petites attentions 😉

Atelier shampoing solide

Vous rêvez de vous faire un ptit laboratoire pour préparer vous-même vos cosmétiques maison?! 1) oui – voilà la recette du shampoing solide! 2) non – ça tombe bien vous le trouverez tout prêt chez Basic products! (www.basicproducts.ch / @basicproducts)

Pourquoi fabriquer soi-même son shampoing?

  • parce que c’est économique, les shampoings solides sont assez chers (bien qu’ils durent très longtemps et qu’à mon avis c’est un bon investissement).
  • parce que vous savez exactement ce que vous mettez dedans! Et je vous assure que ce n’est pas rien, certains ingrédients peuvent vous faire sacrément peur!
  • parce que vous pouvez créer votre propre recette, avec les huiles qui conviennent à vos cheveux et à votre cuir chevelu.
  • Et the last but not the least, ça fait super plaisir et j’ai été super fière lorsque je les ai démoulés!

La recette de base pour un savon d’environ 100 grammes

  • 15 grammes huile végétale
  • 40 grammes d’argile
  • 40 grammes de SCI (tensioactif)
  • 5/10 grammes d’eau
  • 1.5 grammes de vitamine E
  • 3 grammes d’extrait de pépins de pamplemousse
  • Mélanger le tout en une boule et vous remplissez votre moule
  • Laisser sécher minimum 24 heures

Les mesures sont en grammes étant donné que vous préparez votre shampoing sur une balance, c’est plus simple

Cette recette est la base mais vous pouvez la moduler, par exemple j’ai remplacé l’argile par du rhassoul (plus facile à manipuler) et parfait pour mes cheveux gras.

La vitamine E et l’extrait de pépins de pamplemousse sont utilisés ici comme conservateur naturel, on les trouvent dans les drogueries.

Afin de préparer au mieux un shampoing qui vous convient, voilà un petit lexique des huiles à utiliser:

  • huile de ricin et huile de pépins de raisin – convient aux cheveux gras car elle pénètre rapidement dans le cheveu, mousse bien et se rince facilement.
  • huile de jojoba – convient à tous les types de cheveux, elle regaine le cheveu.
  • huile d’olive – convient plus aux cheveux secs, elle nourrit et apporte de la brillance. Elle apaise également le cuir chevelu.
  • huile d’abricot – convient également aux cheveux gras car elle est très fine et comme l’huile de ricin elle pénètre facilement.

Le tour des argiles

C’est bien connu, l’argile verte, comme pour le visage, va absorber le gras. L’argile blanche va plutôt nourrir votre cuir chevelu et l’argile rose l’apaiser et le purifier.

Le rhassoul est également issu d’une terre argileuse du Maroc, plus précisément de l’Atlas.

Le seul ingrédient non-naturel est le tensioactif SCI. Certains vous diront qu’il est naturel mais il est surtout obtenu par la réaction de l’acide chlorhydrique avec du sodium isethionate. Attention, il faut le manipuler avec précaution car sa poudre est très volatile et peu légèrement irriter le système respiratoire. Cela dit, nous avons mis des masques et ouvert un peu la fenêtre et tout c’est bien passé! …mais faites attention si vous en manipulez de grosses quantités.

Alice, la spécialiste shampoing chez Basic products, n’a pas pu nous mettre à disposition l’huile de coco, car en hiver elle se solidifie trop vite, mais lorsque les températures remontent n’hésitez pas à tester, l’huile de coco et très nourrissante et renforcera votre cheveu. Vous pouvez aussi l’utiliser comme après-shampoing -> directement sur vos pointes! Vous malaxez un peu les mèches afin que l’huile pénètre bien, et le tour est joué!

Mes recommandations lors des premières utilisations

Frottez simplement le shampoing sur votre cuir chevelu bien mouillé et descendez le long des longueurs, il va immédiatement se transformer en mousse. Vous pouvez, comme moi, massez la tête puis utiliser la mousse pour laver les longueurs (si elles ne sont pas trop longues).

Petite astuce en plus: vous pouvez les rincer avec de l’eau et du vinaigre de pomme (1 dose de vinaigre pour 10 doses d’eau), ça les fait briller 😉

Bien sûr comme tout changement d’habitude, il faudra quelques utilisations avant que vos cheveux ne s’habituent. Si je m’étais fiée à ma première impression je n’écrirai pas ce poste!! 😀

Après la première utilisation, mes cheveux étaient poisseux, il s’agissait peut-être de l’application (bien appliquer sur le cuir chevelu et non sur les cheveux) mais également des sulfates et silicones qui se lavent très mal. Pour passer au produits naturels plus facilement, vous pouvez ajouter une pointe de couteau de bicarbonate de soude lors du lavage ou faire un masque à l’argile verte afin de clarifier le cuir chevelu.

Si je n’ai pas encore trouvé la formule qui ne fait pas regraisser mes cheveux si vite, je dois bien avouer que mes cheveux sont plus forts, plus denses et plus brillants maintenant!

Je vous laisse tester le shampoing solide?

Et vous me laissez un commentaire pour me raconter! 😉

Basic Product est une épicerie avec un personnel tout à fait sympathique qui propose des produits bio, locaux et en vrac, elle se trouve à la rue de la Pontaise 27 à Lausanne.