Les Perséides

C’est un mot qui évoque l’été, les nuits fraiches du mois d’août après une journée dans la chaleur.. c’est aussi un mot qui fait rêver, la tête levée vers le ciel et les yeux dans les étoiles!

Bonjour la compagnie! Je reprends du service après 5 semaines de “vacances” oui parce que bon on est d’accord, j’ai quand même travaillé tout l’été mais j’ai pris le rythme des vacances et pour la 2e fois depuis le début du blog il y a 2 ans, j’ai pris des vacances! Parfois, il faut s’écouter et prendre un peu de temps pour soi, pour se laisser vivre et reprendre de l’énergie et des idées.

Mais bon on va reprendre tout en douceur pour parler des étoiles et plus précisément des étoiles filantes! Au mois d’août, notre planète traverse les débris de la comète Swift-Turttle. Ces petites pierres qui sont grandes comme un grain de sable à environ un petit pois, sont visibles la nuit du 12 au 13 août et cette années entre le 17 et le 24 août (c’est généralement entre le 20 juillet et le 25 août, avec un pic à la mi-août).

C’est la plus connue des pluies de météoriques étant donné qu’elle est visible depuis l’hémisphère nord en plein été, lorsque le ciel est dégagé et qu’on peut facilement les observer devant sa tente de camping. Les perséides sont visibles depuis l’an 36! elles se déplacent à une vitesse de 58km/sec soit 210’000 km/h et on peut en observer jusqu’à 100 par heure (ce chiffre a varié au cours des siècles passant de 40 à 250 aux environs de 1980).

Les légendes

Il y a des siècles, les gens ne savaient pas encore que ces étoiles filantes sont en réalité de petits morceaux de pierres en combustion lorsqu’elles entrent dans l’atmosphère terrestre. Il existe plusieurs croyances dans les différentes populations, dont le célèbre voeux lorsque l’on voit une étoile filante. Les chrétiens de l’époque disaient que les anges nettoyaient les bougies célestes et qu’observer un ange en plein travail était le signe qu’on avait de la chance, d’où le fait de faire un voeux en voyant une étoile filante, allez avouez vous le faites aussi non?! 😉

Par contre, pour les indiens Kawaiisu en Amérique du Nord, elles sont un signe de maladie et de mort.. et en Mongolie, la croyance veut que les lumières soient les âmes des défunts en route vers l’au-delà et les observer porte malheur.

Vous allez aller les observer? Afin d’être sûr d’en voir quelques-unes, il faut vous placer loin de la lumière et regarder l’horizon avec un angle d’environ 50° et en direction du Nord-Est. Si vous manquez celles-ci, sachez qu’il y en a tout au long de l’année, les prochaines sont:

Les 8-9 octobre: les Draconides

Les 21-22 octobre: les Orionides

Les 17-18 novembre: les Léonides et

les 13-14 décembre: les Géminides

Bien sûr, les suivantes seront plus difficiles à observer si le ciel est couvert. Et si vous ne pouvez pas les voir en dehors, plusieurs observatoires postent sur Youtube des vidéos en direct, certaines communes ont même éteint leur éclairage public ce weekend.

Voilà comme d’habitude, je vous souhaite une agréable journée, je vous embrasse bien fort et je vous dis à la prochaine!

Love it. Share it.

Laisser un commentaire

*

code